Togo: six partis de l’opposition se rassemblent

Six partis de l’opposition tentent un nouveau regroupement, ont-ils annoncé à Lomé. Plusieurs tentatives ont échoué, mais les partis de l’opposition togolaise n’en démordent pas, ils continuent de chercher des voies et de se regrouper pour provoquer l’alternance qui tarde à s’opérer depuis 50 ans.

Aimé Gogué de l’Addi, Paul Dodji Apévon des FDR (les nouveaux dissidents du Comité d’action pour le renouveau), Fulbert Sassou Attisso de Togo Autrement, Mouhamed Tchassona-Traore MCD, Nicodème Habia du Parti des démocrates et le parti de Nathanaël Olympio, Parti des Togolais, se réunissent.

Après plusieurs échecs, il n’est pas question de baisser les bras, nous avons voulu tenter autre chose, nous confie Fulbert Sassou Attisso : « Il s’agit pour les initiateurs de se rassembler dans une démarche commune pour travailler autour de thématiques. Et les deux thématiques autour desquelles nous avons décidé de travailler, ce sont les réformes et la décentralisation », explique-t-il.

Le rassemblement n’a pas de nom, n’a ni président ni porte-parole, il reste ouvert et inclusif, il travaillera de façon informelle sur les réformes politiques et la décentralisation. Selon Paul Dodji Apévon, il est question d’impulser une nouvelle dynamique à la classe politique togolaise sans faire ombrage à quelque regroupement que ce soit. « Nous ne créons pas un groupe pour faire ombrage à qui que ce soit, mais nous créons un groupe pour lancer la dynamique d’une opposition unie pour faire les réformes », s’exclame-t-il.

D’importants enjeux s’annoncent dans les prochains jours. Le président Faure Gnassingbé vient de nommer les membres de la commission de réflexion sur les réformes. Une commission qui ne comporte aucune personnalité de l’opposition. Une anomalie que dénonce déjà le nouveau rassemblement.

In this article

Join the Conversation