RDC : Maman Sidikou : « la violence présumée perpétrée par les manifestants ne devrait jamais être une excuse pour l’utilisation de la force létale ».

La police nationale congolaise a rendu public le bilan mardi 26 septembre, de la répression lundi d’une manifestation ayant fait un mort et plusieurs blessés dans l’est du pays, le chef de la mission de l’ONU en RDC (Monusco), M. Maman Sidikou, s’est dit gravement préoccupé que l’utilisation de la force létale par les forces de défense et de sécurité congolaises, en réponse à ces manifestations à Bukavu (province du Sud-Kivu), ait entraîné des pertes civiles dont des enfants.

Maman Sidikou fait état d’une fillette de 8 ans atteinte par une balle perdue qui lui a été fatale ajoutant que selon des rapports crédibles reçus par la Monusco, des pertes supplémentaires sont à déplorer.

« Les forces de défense et de sécurité ont l’obligation d’utiliser la force uniquement en dernier recours (…) conformément aux normes internationales », a déclaré M. Sidikou, avant de conclure en affirmant que la violence présumée perpétrée par les manifestants ne devrait jamais être une excuse pour l’utilisation de la force létale.

Merveille Lundula Dikoma

In this article