John Kolela «la présentation des présumés auteurs d’attaques de Kinshasa par la Police, est une distraction pure et simple»

Le colonel Pierrot Mwanamputu porte-parole de la PNC, avait affirmé le 28 juillet dernier que Tshimanga Ben Tshimanga, cerveau-moteur des attaques qui ont endeuillé Kinshasa, a été recruté le 14 mai par la branche kinoise de la milice de Kamwina Nsapu au siège de l’UDPS à Kinshasa.

Cette déclaration, n’a pas laissé indifférent les cadres et militants de l’union pour la démocratie et le progrès social UDPS. Réagissant à ce sujet, l’elu de Likasi John Kolela, a rappelé le fait que plus d’un mois avant l’arrestation des assaillants, le vice ministre de l’intérieur avait déjà parlé de cette affaire qu’il a qualifié de pièce de théâtre jouée et orchestrée par la PNC.

Entretemps, Emmanuel Ramazani Shadari vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, est sous le coup d’une motion de défiance. Il est reproché à ce dernier la séquestration des cadres UDPS à la permanence, et l’usage de la force disproportionnée contre les Kamwena Sapu. Cette motion sera traitée à la rentrée parlementaire prochaine.

Pour John Kolela, c’est pour échapper à son sort que le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur a fait recours aux méthodes machiavéliques, pour tenter de distraire l’opinion en indexant l’UDPS et Kamuina Sapu afin de justifier ses actes inhumains et barbares devant le parlement.

Il a par ailleurs insisté sur le fait que les élus sont suffisamment informés de la capacité de mensonge nuisible du vice premier ministre, ministre de l’intérieur, et ne croient pas à ses intrigues et dérobades.

Le vice-premier ministre Shadari Ramazani doit savoir que la première victime de son mensonge c’est sa propre conscience, heureusement pour lui, le mensonge n’est pas une infraction, a conclu l’honorable John Kolela.

Merveille LUNDULA DIKOMA

In this article