Kamerhe, Mbikayi, Mokonda et consorts invitent les opposants signataires de l’accord du 18 octobre à signer l’accord de la CENCO

Dans une déclaration politique faite ce mardi 10 janvier à Kinshasa, les opposants signataires de l’accord de la Cité de l’Union Africaine, une quarantaine dont notamment Vital Kamerhe, Steve Mbikayi et Florentin Mokonda Bonza ont invité leurs camarades qui traînent encore les pas à venir signer l’accord de la CENCO.
«Nous demandons à tous les délégués de l’Opposition au dialogue de la Cité de l’Union Africaine de se joindre à nous pour l’intérêt supérieur de la Nation congolaise», ont-il déclaré. Allusion faite à l’Opposition signataire signataire de l’Accord du 18 octobre (OPSA) conduite par le trio Samy Badibanga, Jean Lucien Bussa, José Makila et Azarias Ruberhwa.

Vital Kamerhe, Steve Mbikay et Mokonda Bonza et consorts disent être convaincus que la mise en oeuvre de l’Accord du Centre Interdiocésain est un gage de stabilité pour le pays, à même de conduire le peuple congolais à une alternance démocratique pacifique.

« En prenant part aux travaux du Centre Interdiocésain qui se sont clôturés par la signature, le 31 décembre 2016, d’un Accord Global et Inclusif, nous n’avons qu’un seul objectif, celui de consolider le processus entamé à la Cité de l’Union Africaine pour l’obtention d’un consensus plus large », ont-ils indiqué.

Après la signature de l’Accord de la CENCO, quelques opposants signataires de l’Accord du 18 octobre dont l’actuel Premier Ministre Samy Badibanga, Jean Lucien Bussa, José Makila et consorts ont refusé d’apposer leurs signatures sur l’Accord de la Saint- Sylvestre estimant que celui-ci n’a pas résolu la crise électorale et a été personnalisé. La démarche de Kamerhe tend à les raisonner. Aboutira-t-elle?
Pas sûr, car ils sont confortablement assis au gouvernement. Avantage dont ils ne sont pas certains qu’ils garderaient avec la mise en oeuvre de l’Accord du 31 décembre.

Joseph Kazadi

In this article

Join the Conversation