Clôture du conclave : le Rassop exige des élections avant la fin de l’année

Le Rassemblement demande à la CENI de convoquer au plus tard le 31 septembre 2017, l’électorat, faute de quoi, le Rassemblement ainsi que tous les partis politiques le composant vont entreprendre des actions de grande envergure devant les sièges de cette institution d’appui à la Démocratie pour exiger la démission de Corneille NAANGA.

Ayant fait le constat, que le pays va très mal, surtout les plans, sécuritaire, politique, économique et social, le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement demande à Joseph Kabila de libérer le processus électoral et la mise en oeuvre intégral de l’accord de la saint sylvestre, dans le cas contraire pour avoir des bonnes élections et sortir le pays qui est au bord de l’implosion à dit François Mwamba qui lisait le communiqué final, dans le cas contraire le Rassop promet des actions, ensemble avec le peuple congolais, sur pied de l’article 64 de la Constitution.

Ainsi, le Rassemblement, exige la publication des résultats des opérations d’enrôlement des électeurs d’ici le 31juillet 2017.

Une nouvelle feuille de route à été donnée par le Rassop et appelle le peuple congolais à observer le 08 et le 09 août deux journées villes mortes en guise d’avertissement au président Kabila. Le Rassemblement prévoit aussi des meetings populaires le dimanche 20 août dans tous les chefs lieux des provinces et autres villes

Il promet, aussi de lancer des actions de désobéissance civile en vertu toujours de l’article 64 de la Constitution, notamment ne plus s’acquitter de tout impôt, taxes, redevances publiques, factures…..

Marcel Mbikayi.

In this article